Voici les dates des cercles de femmes à Vannes pour cette rentrée et année scolaire à venir.

Nous nous réussissons une fois par mois pour échanger autour de notre féminin et masculin sacré, notre chemin d’évolution, nos joies comme nos peines. La force du cercle permet qu’une parole partagée vient résonner en chacune d’entre nous de manière différente pour nous faire avancer sur notre chemin ! C’est riche, parfois intense, joyeux, parfois triste ! Nous accueillons chacune telle qu’elle est, avec bienveillance et amour. Un lieu de ressourcement où certaines nous suivent depuis la 5ème année maintenant.

Nous proposons également des sorties pour fêter les équinoxes et solstices dans la nature. Vous trouverez plus d’informations sur la page Cercle de Femmes sur ce site…

Prix du cercle : 30 euros Tarif solidaire : 25 euros

Pour tout renseignement, me contacter au 06 83 58 88 26, je me ferai une joie de vous répondre

Dates CERCLES de FEMMES Vannes
2022-23

Quatre ans déjà que j’anime des cercles de femmes ! Une joie immense de le faire, même deux fois dans une semaine. Aucun ne se ressemble et j’ai beau proposer certaines consignes identiques dans chacun, le résultat est à chaque fois différent. J’aime profondément ces moments d’authenticité et de sororité…

Ce mois-ci, nous avons expérimenté le regard. Regarder l’autre dans les yeux pendant un temps que je ne donne pas, sans bouger, sans parler. 

Certaines ont tressauté lors de l’annonce de la consigne. Toutes l’ont fait, heureuses de l’avoir fait même si cela n’a pas été confortable. Les visages se détendent et il y a aussi eu le fou-rire d’un binôme qui retrouve son âme d’enfant. Les retours sont beaux et touchants, joyeux.

Le deuxième exercice : se regarder dans un miroir pendant un certain temps. Là encore, je ne donne pas la durée. Certaines rechignent et finissent par ne pas lâcher leur miroir quand quelques notes annoncent la fin de l’expérience. J’adore, d’autant plus quand, pendant le tour de parole, elles confirment que c’était trop court…

Avant ces exercices, un temps de parole pour partager notre météo et ce avec quoi nous arrivons. 

Hier soir, le cercle a été, une nouvelle fois, le témoin d’un partage intense et probablement guérisseur pour celle qui a posé des mots sur une expérience traumatisante traversée enfant. Amnésie traumatique, nous mettons en place des modes de protection pour survivre. Notre mental oublie, notre corps sait et peut finir par se souvenir, ou pas. Se souvenir d’un abus, d’un inceste, de violences, que sais-je encore. Nous sommes nombreuses à avoir subi…

Je ne compte plus le nombre de femmes (et d’hommes aussi) que j’ai croisées, dans ma sphère amicale, professionnelle ou familiale, jeunes ou moins jeunes, qui ont vécu des traumatismes de ce genre. Au point de ne pas pouvoir parler, d’être figé.e dans un grand silence et une errance de leur être, ne sachant quoi faire, perdue. D’autres sont dans l’incapacité de chanter, d’ouvrir la bouche pour chanter et laisser leur voix s’exprimer….

Et puis d’autres ne sont pas directement concerné.es : ce sont leur mère qui l’ont été. C’est parfois su par leurs filles, ou pas. Le secret s’invite et transpire d’une génération à l’autre, insidieusement. S’il n’est pas révélé, il peut déclencher des pathologies diverses et variées (voir les livres de Serge Tisseron sur le sujet).

Je réalise que depuis le solstice d’hiver, nous, les femmes, nettoyons, toutes, d’une façon ou d’une autre nos expériences traumatiques, celles de nos mères, de nos lignées de femmes, voire celles des femmes du monde. Comme si la parcelle que je guéris, guérit un peu celle des autres ; nous ne faisons qu’un !

Lors de notre cérémonie d’équinoxe, nous avions rendez-vous  pour « nettoyer » encore et encore nos blessures. C’est au pied d’un grand sapin que nous avons toutes été bousculées. Il a fallu que je passe auprès de chacune avec mon bol tibétain pour apaiser des ressentis forts et pas forcément agréables. Pour la première fois, j’ai le sentiment que nous avons rendez-vous pour une guérison. Nous avons fini notre fête joyeuses et plus légères !

Je partage souvent avec les mêmes amies en ce moment de nos évolutions. Nous sommes toutes en chemin, sur différents chemins, avec une trame identique : nous sommes toutes porteuses de mémoires traumatiques, qui datent de nos mères, grands-mères, arrières-grands-mères, et avant encore. 

Prenons conscience que depuis le Moyen-âge, la place de la femme est devenue silencieuse. Juste bonne à enfanter, sans que son sang ne soit honoré et reconnu comme pur. L’église a contribué à cet état en ne mettant que des hommes à sa tête, en aidant à la chasse des sorcières en son temps. Les sorcières étaient ces femmes qui avaient la connaissance des plantes, qui savaient les préparer et les utiliser…

Ce temps-là se termine avec un travail colossal fait par de plus en plus de femmes. 

Non pas pour devenir féministes (c’est un combat qui n’a plus lieu d’être me semble t’il), mais pour être dans notre plein potentiel, chanter puissamment la vie en lien avec notre Etre. 

Cette guérison que nous nous offrons, qui passe par des stades pas toujours faciles, va permettre aux hommes aussi de se mettre en chemin et de réaliser qu’il n’y a pas que faire dans la vie. 

D’ailleurs, nous n’emportons rien de ce que nous avons fait dans notre vie là-haut. Nous n’emportons que ce QUI nous avons été, ce QUI nous sommes !

Savez-vous QUI vous êtes ? Si vous avez besoin, je peux vous aider sur ce chemin avec joie…

Message de Gabriel

Voici le message qui m’a été transmis par écrit samedi 12 mars 2022 : 

Bonjour Nathalie,

Je suis ravi de pouvoir venir te transmettre quelques informations ce matin. Merci à toi pour ce moment, j’aime être en lien avec vous et vous apporter des bribes de lumière et de compréhension, des clés ! Vous en avez besoin en ce moment pour rester zen et centrés !!! et surtout concentrés dans ce que vous êtes.

Reliez-vous à votre coeur divin. Si vous posez l’intention, cela peut suffire. Si vous le ressentez, c’est encore mieux ! Faites au mieux et c’est parfaitement imparfait, et c’est juste. 

Parlez à l’eau de votre corps qui est porteuse de toutes vos émotions. Chérissez-la,  envoyez-lui de l’amour, demandez-lui pardon pour ce que vous avez subi ou fait subir. Parlez-lui encore et encore, chaque jour autant de fois que vous voulez dans un premier temps pour la ré-informer positivement et faire le ménage dans ses mémoires, qui se sont figées ensuite dans votre corps. Chérissez-la et vous allez voir votre état de santé, psychologique, psychique s’améliorer. Vous allez vous reconnectez à la joie, la sérénité, l’amour que vous pourrez alors percevoir en toutes choses.

Vous reconnectez alors à votre essence divine, à votre Soi divin, à cette part de vous pure, si pure que vous en serez surpris au début de votre reconnexion. C’est puissant, très lumineux et fort. Vous aurez très certainement des émotions jaillissant par moment, c’est tout à fait normal, vous serez en train de libérer les mémoires négatives. Il vous est demandé alors de surtout ne rien retenir. La tristesse s’invitera peut-être, laissez-la couler et s’évacuer, vous vous rapprocherez d’autant de la joie. Faites-vous confiance puisque vous savez au fond de vous ce qu’il se passe, ce qui est juste et bon pour vous quand vous êtes connectés à votre coeur et non à votre mental.

Quand vous êtes connectés à votre coeur, votre réponse est la première pensée qui est là après avoir posé votre question ! C’est votre juste réponse. Si vous commencez à réfléchir, à vous dire oui mais…, votre mental s’invite pour semer la zizanie !

Amusez-vous : poser une question, écouter la réponse. Ce qui vient en premier est la réponse. La suite est cette petite voix malicieuse appelée saboteuse qui vous empêche d’avancer ! Amusez-vous encore une fois plusieurs fois par jour au début, pour ancrer le mécanisme en vous. Comme un muscle, vous allez au fur et à mesure le faire automatiquement. 

Voilà deux exercices que je vous invite à faire quotidiennement. vous verrez votre état d’esprit changer et de belles choses arriver.

Il est temps pour moi de m’arrêter pour aujourd’hui et de vous laisser expérimenter.

Je reviendrai vous donner d’autres pistes lorsque vous aurez expérimenté celles-ci.

Avec tout mon amour, je vous porte dans mon coeur,

Archange Gabriel