PARTAGE D’EXPERIENCES

PARTAGE D’EXPERIENCES

 

Dorénavant, je vous propose de vous partager un peu plus de ce que je peux vivre actuellement et de mon chemin d’évolution. 

Comme chaque âme incarnée, j’avance en chemin. Il m’a fallu un divorce houleux et long pour m’éveiller et me réveiller à mon être, à mon âme. J’avais choisi de devenir épouse, puis mère et me suis oubliée. 

Aujourd’hui, je sais que cette expérience m’a été donnée pour prendre conscience de ce Qui j’habite, pour le laisser s’épanouir et grandir en l’écoutant de plus en plus, à chaque instant. 
Alors non, je ne deviens pas égo-centrée, égoïste, je prends soin de mon Etre et de ce qu’il a choisi de vivre avant de s’incarner dans cette vie.

Pas tous les jours faciles car depuis toute petite, je suis dotée d’une grande sensibilité. Mon père m’appelait « Farfadette susceptible »…

Aujourd’hui encore, je choisis de mettre cette sensibilité au service du Vivant, de tout le Vivant, des humains aux animaux, arbres, pierres, l’invisible aussi.

Depuis quelques années, mes mains ont de l’énergie qui fait du bien à ce Vivant avec lequel je communique. Je ressens aussi fortement les énergies des lieux, généralement, dans mon ventre ; un poids, une lourdeur se manifestent pour me signifier que le lieu est puissant.

Une mante religieuse s’est invitée hier sur mon genou, j’ai senti son énergie très forte. Alors qu’elle ne pèse environ que 20 grammes, je l’ai sentie beaucoup plus lourde et dense. Une expérience très intéressante. 

En ce moment, les énergies sont très fortes chaque jour et plusieurs fois par jour, dans la nuit aussi. Dormez-vous bien? Vous sentez-vous reposé.e?
Ca brasse beaucoup. La terre est en pleine évolution et son niveau d’énergie augmente chaque jour un peu plus. Nos corps ne sont pas habitué encore à ces changements et nous pouvons nous sentir déstabilisé.e, voire désorienté.e. Je vous conseille de ne pas prendre de décisions hâtives, de grande décision en ce moment (déménagement, séparation, etc).

Prenez plutôt du temps pour vous mettre en lien avec votre intériorité, votre Etre en vous ancrant. S’ancrer, c’est mettre les pieds dans l’herbe le matin pour y sentir chaque goutte de rosée éclater dessous, c’est mettre les mains dans la terre, visualiser que nous avons des racines qui poussent sous nos pieds et qui vont s’enrouler autour du noyau de la terre, c’est se mettre au pied d’un vieil arbre, s’y adosser ou mettre les pieds sur son tronc. 

A ce sujet, quand je mets mes pieds sur le tronc du vieux chêne de la maison, je sens qu’il agit sur mon ventre qui « s’éclaircit », devient plus léger, une expérience étonnante ! Pour entrer en lien avec lui, je le salue d’abord, le remercie d’être là et lui envoie beaucoup d’amour. Pour le saluer, j’agite mes mains comme se fait le signe du bravo en langue des signes. La différence : mes mains sont tournées vers le sol, paumes vers l’arbre. Presqu’à chaque fois, il me « répond » en bougeant plus ou moins fortement. Parfois, un soubresaut à peine perceptible, d’autres, il se réveille ardemment avec tous ces copains avoisinant, pour me signifier une colère généralement. J’ai déjà entendu une forêt gronder de colère : c’était une forêt exploitée en Autriche qui n’en pouvait plus de l’être et me le faisait savoir. Une des premières expériences, impressionnante…

A chacun.e de trouver son moyen de communiquer avec le vivant, nous sommes tous capables de cela.

Et vous, quels sont vos moyens de communiquer avec le Vivant?…

Mercredi 8 septembre 2021


Laisser un commentaire